Bienvenue au pays de Gaëto, Surprise, Tékki et Virgule...

- Gaïtomé de Tambour, notre belette aux 1 000 facettes -

Gaïtomé signifie "regarde-moi", en occitan. Et il faut bien avouer qu'à trop la regarder, je ne pouvais plus m'en passer ! Gaëto est un coup de coeur, exactement le cas où on peut dire que "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas". Cette jument, fille de Cerdane et de Radium, a débarqué dans ma petite vie d'étudiante et nos chemins ne se sont plus séparés. Et jamais, ô grand jamais, je ne pourrais le regretter.

Notre histoire a commencé en 2000 et c'est en 2001 que je deviens propriétaire de ma belle jument ! Et puis, elle est la source de bien des choses, au niveau équestre mais bien davantage encore... Ce site ne suffirait pas à dire tout ce que cette jument a pu m'apporter et elle continue encore. Voici donc une tentative de résumé !

Cavalière depuis l'âge de 12 ans, j'ai appris les rudiments au centre équestre de St-Chély d'Apcher, en Lozère, allant jusqu'au Galop 6. Mais ce qui m'intéressait le plus, c'était les soins aux chevaux, les emmener brouter après la reprise, et puis les balades. Mais je n'étais jamais très rassurée lorsqu'on posait un sabot hors du manège ou de la carrière. Le cross n'était pas pour moi une partie de plaisir.

Puis, le club ferme pour quelques mois. Les chevaux partent tous dans d'autres centres équestres. Un ami, propriétaire de plusieurs Mérens, propose, à des amis et moi, de monter ses chevaux. Il nous les avait déjà confiés pour construire un carrousel "à 4 noires". Je montais alors Cerdane, presque systématiquement, jusqu'au jour où j'ai monté Gaïtomé pour la 1ère fois...

Au départ, Gaëto me faisait un peu peur. C'était (et c'est toujours !) la reine du bluff : oreilles vers l'arrière qui se redressent en un rien de temps, parfois quelques pas pour s'éloigner à la vue du licol. Il m'aura fallu quelques temps pour comprendre qu'il suffisait de lui donner envie de sortir du pré. Et de toutes façons, je n'avais qu'une envie : m'occuper d'elle.

Août 95 en 2000 En 2000 Notre carrousel 1er TREC 1er TREC

Un jour l'opportunité de la monter s'est présentée, enfin ! J'ai donc pu monté Gaëto, en carrière pour cette fois-ci... Et la suite s'est enchaînée. La 2ème fois, j'ai monté Gaëto seule et en balade. 1ère sortie pour moi seule, et en plus avec une jument que je ne connaissais pas encore très bien. Mais allez comprendre pourquoi : j'avais entièrement confiance et aucune appréhension. Ca s'est super bien passé. Une vraie bonne jument, avec bien des progrès à faire, mais de belles promesses ! Bilan : on ne s'est plus quitté !

Depuis, Gaëto et moi avons énormément évolué dans tous les domaines. Elle m'aura tout appris : je savais tenir à cheval, mais pas lire son comportement, ni me servir de son langage à elle pour mieux me faire comprendre. Elle m'a expliqué, j'ai baucoup lu (V. de St-VAULRY, E. de CORBIGNY, M. ROBERTS, etc). Je me suis faite une idée globale, piochant ici ou là ce qui collait le mieux aux situations. Et Gaëto me guide, en me montrant mes erreurs : si quelque chose ne fonctionne pas, il me faut modifier la façon de le lui demander et ça marche.

En balade En balade Photo de 2001 Aux longues rênes Aux longues rênes

Gaëto, elle aussi, a changé. De la coquine qui ne voulait pas sortir de son pâturage, elle est devenue une randonneuse avide de découvrir de nouveaux chemins. De la jument feignante, elle est devenue joueuse, en sautant dans les flaques d'eau, en sautant par-dessus d'autres, etc. Pour ce qui est du travail en carrière, on a aussi bien progressé. Il suffit de lui proposer quelque chose de ludique et, elle aussi, elle se régale ! Montée ou bien aux longues rênes. Je peux aussi la confier à mon neveu, Emmanuel, qui avait alors 11 ans sur les photos, elle est vraiment chouette.

Jolie tête Ma jument à la maison Manu et Gaëto Manu et Gaëto Une balade

Grâce à tout ça, Gaëto m'a permis de voir si tout ce que l'on avait appris ensemble pouvait s'appliquer à d'autres chevaux. C'est ainsi que Loona a passé l'été 2002 avec nous, puis, en juillet 2003, Laïa nous était confiée, les 2 par un certain Jean-Michel. En parallèle, après avoir été en pension, on a fini par trouver 2 prés que j'ai pu louer. Et pour ça, ce même Jean-Michel me laisse sa jeune Nouma, pour tenir compagnie à Gaëto mais aussi commencer son débourrage. Le duo s'est formé, c'était partie pour de belles aventures !

Gaëto Gaëto Gaëto Gaëto Gaëto

Et, côté clown, Gaëto assure ! Elle marche au pas espagnol, monte ses antérieurs sur un tabouret, elle fait des bisous tout en douceur avec son bout du nez. Elle croise ses antérieurs, à l'arrêt, quand je croise mes jambes. Et elle fait "clap clap" avec ses lèvres à la demande ! Elle est toujours prête à apprendre un nouveau jeu.

Nous continuons nos balades, parfois avec Nouma dont le débourrage aura été rapide. Gaëto est une maîtresse d'école idéale et on formera, ensemble, une pouliche qui deviendra sensationnelle.

Au pas espagnol C'qu'elle est belle ! Balade dans le Cantal Gaëto et Nouma Oh la coquine ! Rando dans la Drôme avec Nouma