Bienvenue au pays de Gaëto, Surprise, Tékki et Virgule...

- Gaïtomé de Tambour, notre belette aux 1 000 facettes -

Gaïtomé signifie "regarde-moi", en occitan. Et il faut bien avouer qu'à trop la regarder, je ne pouvais plus m'en passer ! Gaëto est un coup de coeur, exactement le cas où on peut dire que "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas". Cette jument, fille de Cerdane et de Radium, a débarqué dans ma petite vie d'étudiante et nos chemins ne se sont plus séparés. Et jamais, ô grand jamais, je ne pourrais le regretter.

Notre histoire a commencé en 2000 et c'est en 2001 que je deviens propriétaire de ma belle jument ! Et puis, elle est la source de bien des choses, au niveau équestre mais bien davantage encore... Ce site ne suffirait pas à dire tout ce que cette jument a pu m'apporter et elle continue encore. Voici donc une tentative de résumé !

L'automne 2013 commence dans la douceur, on a même trop de belle herbe pour nos Mérens qui se goinfrent de ce vert ! Gaëto est en pleine forme, elle suit son rythme, moins vif que celui des autres, mais elle aime son indépendance aussi, et ça ne la gène pas de voir les autres partir dans de grandes galopades. Elle attend là où elle est, soit au repos, soit en broutant, qu'ils reviennent à ses côtés et retrouvent leur calme !

Nous ne savions pas encore que c'était un merveilleux calme avant une atroce tempête...

 

Novembre 2013, Gaëto va bien. Mathis a grandit, il arrive à placer les bons codes aux bons endroits pour qu'elle effectue son croisement d'antérieur à sa demande. Qu'est-ce qu'il était fier, ce jour-là ! L'hiver s'installe, de façon assez brusque, avec une certaine quantité de neige et du froid, jusqu'à -10°. Ca surprend pour un mois de novembre. Du coup, à la fin du mois de novembre, mon quattuor rejoint le pâturage d'hiver, son ratelier et ses sources qui coulent fort, empêchant l'eau de geler !

Le 09 décembre, jour de mon anniversaire en plus, je prends Gaëto en balade dans la neige. Très très chouette moment, Gaëto était littéralement heu-reu-se ! Je ne l'avais pas sortie depuis longtemps, ou bien si, mais avec Surprise en longe, et même si Gaëto aime bien, elle a apprécié d'être seule, cette fois-là. Et puis dans la neige, avec un si beau soleil, c'était extra. Et bien sûr, en fin de balade, on a grapillé de l'herbe là où elle était libérée de la neige !

Un moment de bonheur qui laissera place à une profonde tristesse, seulement 3 jours plus tard.

Gaëto, ma princesse, tu as succombé à de fortes douleurs internes, elles ont eu raison de toi malgré la journée entière passée à t'aider, à te soulager.
Je suis tellement apaisée d'avoir pu être à tes côtés tout au long de cette journée. Le vétérinaire est venu 2 fois, mais à part soulager tes douleurs de façon momentanée, nous sommes restés impuissants.
On a lutté tout le jour. Et le soir, ton grand coeur n'a plus supporté, et tu es tombée, juste là, devant la maison, chez toi. Ton départ aura été brutal, en quelques heures seulement. La veille à 21h, tu allais encore très bien. C'est injuste. D'un autre côté, tu n'auras souffert "que" quelques heures.

Ton départ laisse un vide immense, mais tu es là, tout le temps, avec nous, avec Surprise, Tékki et Virgule, dans tout ce que je fais avec eux, que j'ai appris grâce à toi. Et puis tu es là avec moi, à chaque moment, car sans toi, je n'en serai jamais arrivée là, dans cette vie-là, avec mon homme, mon petit garçon et cette belle vie dont je profite tous les jours, en grande partie grâce à toi.