Bienvenue au pays de Gaëto, Surprise, Tékki et Virgule...

- Tékki du Marlet, petit poulain devenu grand -

Tékki est né le 11 Mai 2007. Il est le seul poulain issu de notre jument Nouma ; quant à son père, il est un cheval très représentatif de la race notamment par sa polyvalence et son caractère. Les photos de Coriandre Bigorre sont ICI.

-> par un clic sur chaque photo, découvrez-la en agrandi <-

On entre dans l'hiver, avec son lot de neige. Le début d'année 2014 sera donc bien blanc. Tékki essaye la selle qui deviendra SA selle : une Guichard Longue Distance arçon court. Elle lui va absolument parfaitement. Moi qui rêvais depuis longtemps d'une selle Guichard, je suis ravie ! Attendons, maintenant, la fin de l'hiver pour l'essayer sur les chemins !

Enfin le printemps, on peut repartir en vadrouille. Tékki emmène son pote Royal, un grand Selle Français, en balade au pont des Cayres.

Au retour du Pont des Cayres, nous passons par le château de St-Alban, quelle classe ! Pour l'occasion, Tékki a même eu droit d'être en hackamore, ce qui a semblé ne pas lui déplaire ! Gentil petit cheval qui ne cesse d'apprendre. Il apprend même à être cheval de voltige pour Mathis, et il se défend bien à ce poste car il est très régulier, de lui-même, sur le cercle.

Au moins de Mai, j'emmène Tékki au centre équestre des Katbalous à Sauxillange (63) où Géraldine, une amie randonneuse, organisait un stage d'équitation éthologique avec Marc Ardeneus. J'avais déjà participé à un stage avec Marc, où on avait travaillé à pied, Tékki et moi, en 2013. Ca nous avait énormément apporté, notamment des idées pour "débloquer" mon crapaud de poney lorsqu'il se met en tête que quelque chose lui faisait très peur et qu'il n'irait pas au-delà de sa peur en se figeant, raide comme une statue de pierre. Hé ben si, on a découvert ensemble qu'il pouvait aller au-delà de sa peur.
Maintenant, je voudrais parvenir à la même chose mais monté.
Je suis arrivée le samedi avec un cheval inquiet, regardant, attentif à tout sauf à moi et surtout attentif aux autres chevaux dont il se méfiait inutilement. Du coup, il n'avait pas envie de coopérer. Il a fallu insister, j'ai notamment appris comment réagir lorsque Môsieur ne veut pas coopérer tout en restant dans l'esprit de l'équitation étologique : continuer sa demande sans s'énerver, insister patiemment et récompenser à la seconde près le moindre point positif de sa part. Et ça a marché ! Dès l'après-midi du samedi, ça allait beaucoup mieux. J'ai alors pu travailler monté, j'ai obtenu sa concentration, il fallait maintenant obtenir la décontraction de la bouche, enclenchant la décontraction de la nuque, de l'encolure et du cheval entier. Ce qui était acquis dès le samedi soir. Le dimanche, je pouvais trotter au milieu des autres chevaux avec un cheval concentré sur moi, décontracté sur son mors. Victoire !
De retour à la maison, on a appliqué les exercices en balade. Déjà, il a fallu remettre le mors en balade ! Fini le hackamore, mais c'est pour son bien, son mieux-être, disons. Tékki s'est avéré plus cool dans sa tête ; ensuite, en cas de peur, il a joué à ne plus se souvenir des exercices montés, à ne plus vouloir coopérer. Qu'à cela ne tienne, on redescend d'un cran et repassant par les phases où je demande la décontraction en étant à pied. Au fil des balades, j'ai pu appliquer les exos montés. Puis, les mois passant, le simple fait de jouer sur une rêne le fait mâchouiller et il se détourne de l'ojet de sa peur, sans attendre la suite de l'exercice. Bref, tout bénèf' pour Tékki et moi ! Merci Marc et la méthode d'Elisabeth de Corbigny, elle-même venue de John Lyons ! Juste génialissme !

 
 

On travaille en balade, mais on travaille aussi aux longues rênes, dans un look total orange ! :) Tékki est le super copain de Mathis et de Virgule, Tékki devient un super petit cheval, de façon générale. Est-ce l'âge de raison ? Est-ce parce qu'on a trouvé un langage commun avec cette méthode en équitation éthologique qui nous convient bien ? Un peu de tout, sans doute.
Allez, on se re-habitue au bât car en juillet, nous embarquons des amis marcheurs pour une balade sur l'Aubrac, emportant pique-nique et vestes, en cet été 2014 pluvieux. Mathis se plait encore à monter sur le bât. Il en profite pour étudier l'itinéraire !

Même sous la pluie, le p'tit randonneur est content sur son cheval ! En août, Tékki déclare la piroplasmose. Avec lui, c'est facile de voir que ça ne va pas : un Tékki trop calme, c'est pas normal ! Evidemment, avec 40° de fièvre, ça n'aide pas. Le véto est vite venu, pour le soigner contre la piro. Du coup, mon poney a eu droit à un mois de vacances, le temps de se requinquer de la maladie et du traitement. Un bon drainage grâce aux produits d'AJC Nature, et on repart plein pot !
La réverrence, le travail en longe, les balades, je retrouve mon Tékki !

A suivre !