Bienvenue au pays de Gaëto, Surprise, Tékki et Virgule...

Pourquoi ces 4 chevaux ?

Gaëto, ma 1ère jument. Je n'avais pas l'intention d'acheter un cheval à ce moment-là, j'avais 18 ans et je partais en fac à Clermont-Ferrand. Oui mais voilà, dès que j'ai eu l'occasion de la monter, je me suis aussitôt régalée avec elle. Et elle, de son côté, se révélait irréprochable... sauf pour mettre son nez dans le licol ! J'ai dû faire en sorte qu'elle prenne plaisir à sortir. Ca fait réflêchir, penser cheval et surtout penser Gaëto ! En un mois : objectif atteint ! Balades, dressage et sorties juste pour un pansage ou pour brouter au bord d'un chemin ont eu raison d'elle, et de moi ! Après l'installation d'une telle relation, quand on me demande si je la veux avant qu'elle ne soit mise en vente, comment la laisser filer ? Ce n'était même pas envisageable !

Après 3 ans en pension à 2 endroits différents, j'ai la possibilité de louer 2 prés et je saute sur l'occasion. Mais je ne voulais pas que Gaëto vive seule, donc voilà Nouma qui débarque, avec son propriétaire qui n'était pas encore mon mari ! Nouma ? Une merveille, une perle. J'ai procédé à son débourrage avec Gaëto en longe à ses côtés. 1er trot, 1er galop, tout de cette façon. De sacrés souvenirs.

Nouma nous offrira, avec Gaëto, notre 1ère rando à 2 avec un Jean-Mi qui n'était pas remonté à cheval depuis longtemps, elle a su lui redonner confiance. On a aussi mis en place un tandem monté, avec les 2 juments, on y arrivait de mieux en mieux au fil des séances. Puis, Nouma a fait une pause poulain, et voilà Tékki ! Ensuite, tous nos projets équestres s'effondrent avec la mort de Nouma, suite à une tumeur qui s'est développée à l'automne 2008 et qui l'a foudroyée en seulement une semaine de temps, elle avait 7 ans.

Et là, il fallait rebondir, en sachant qu'on repartait à zéro. D'une jument qui avait un bon caractère de base, qui avait pris de l'expérience au cours d'une période pendant laquelle, moi, au niveau de mes activités scolaires puis professionnelles, j'avais TOUT mon temps pour elle, nous allions repartir avec un cheval à qui il fallait à nouveau tout apprendre depuis le début, en sachant que j'avais à présent un travail et un enfant, donc bien moins de temps à leur consacrer.

Laissons passer l'hiver, attendons le printemps, on y verra plus clair. Le débourrage des 2 jeunes de l'année se passe bien. Sybell apprend vite, Surprise moins vite mais de façon plus sereine. Surprise... oui, Surprise ? Et si... et si c'était notre nouvelle Nouma ?

Pouliche issue d'un mariage dont nous avions rêvé, de notre jument Galac très très typée et du célèbre Darius Fantilhou, étalon emblématique par son type dans la race.

Déjà, gardons-la, son modèle nous plait trop, elle pourrait être très très intéressante pour notre élevage. Et en attendant, faisons d'elle une chouette jument de loisir. Et finalement, elle nous a conquit tous les 2. Un adorable caractère, une bonne dose d'énergie cachée derrière un flegme britannique, le tout donne des balades merveilleuses, des séances de dressage super.

On ne réflêchit plus, on a trouvé notre 2ème Nouma et en plus, née à la maison !

Et Tékki ? En tant que seul et unique poulain de Nouma, il méritait qu'on le laisse grandir pour voir si elle lui avait transmis tout ce qu'on aimait chez elle. Et puis il a su nous acheter, lui aussi : au pré, dans un groupe de 8 chevaux, il me suivait partout, jusqu'à ce que je quitte le pâturage. Il me regardait déjà avec ce regard pénétrant, comme s'il voulait m'hypnotiser.

La ressemblance physique est là, ce qui n'est pas étranger à une sorte d'attraction pour ce poulain. Il s'avère qu'il a un caractère plus fort que sa maman, plus "poney" par certains côtés. Mais ça a l'avantage de me secouer un peu, je ne m'endors pas sur mes lauriers avec lui ! Il m'oblige à réflêchir, comme Gaëto dans ses jeunes années, d'ailleurs.

Cette ressemblance, tout en étant bien Tékki et non Nouma, nous a séduit. Son côté poney ne nous déplait pas, c'est un vrai clown, mais aussi le fait qu'il nous fasse une confiance aveugle en toutes circonstances. On peut lui proposer tout ce qu'on veut, il est hyper attentif à nous et sait parfaitement nous lire. C'est à double tranchant, mais c'est très très proche du comportement que j'avais dû tenir avec Gaëto, on n'a pas le droit à l'erreur et, en même temps, comme c'est grisant !

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Donc Tékki, mélange de Nouma et de Gaëto, me prend aux tripes et fera sa route avec nous.

En plus, on sait qu'un groupe de 3 chevaux est difficile à constituer, il y en a toujours un à part. Mais ces trois-là se sont immédiatement bien entendus à 3. C'est un véritable trio soudé que nous avons, soudé et aussi indépendant les uns des autres lorsque j'en prends un seul avec moi. J'ai l'agréable sensation d'être insérée dans ce mini-troupeau, ils m'accueillent chaque jour tous les 3 à leur manière, les uns après les autres puis ensemble autour de moi.

Puis Virgule, cette petite étoile, qui a henni à peine née, sous nos yeux, comme pour nous saluer. Elle a su nous gagner, tout au long des mois, par son côté charmeur, sa mèche rebelle sur les yeux, son regard doux et réclamant de la présence. Une saleté de maladie, la piroplasmose, a assombri le mois d'Avril 2012, notamment à cause d'une sorte d'allergie au traitement. La maladie a été éliminée, le traitement a été efficace pour cela mais a failli avoir raison d'elle.
Heureusement, cette petite étoile avait réellement envie de s'accrocher à la vie ! On l'a nourrie 4 fois par jour à hauteur, car elle ne pouvait pas bouger son encolure : pommes et carottes coupées en rondelles, puis on a rajouté un peu d'orge aplatie, et des montagnes du foin le plus fin possible. Enfin, on a pu sortir en main, d'abord 1/4h, puis davantage ; et enfin, le 1er trot en liberté, etc. Et la voilà Sauvée ! Depuis, c'est un bonheur de la voir évoluer et de voir combien elle recherche notre contact. Hasard ou non, en tout cas, elle est très attachante !
5 mois plus tard, j'ai débourrée cette petite pouliche avec grandes facilités. L'idée faisait son chemin... et voilà, Virgule du Marlet ne quittera pas le Marlet et rejoint notre trio qui deviendra alors notre quattuor, ce sera effectif en Avril 2013 !

Et voilà, le quattuor est formé. Quelques mois ainsi, puis il est redevenu Trio, en Décembre avec la mort de Gaëto, partie en une journée, des suites de fortes douleurs intérieures qui auront été plus fortes qu'elle. Depuis, je n'ai de cesse de trouver des points communs entre Gaëto et Virgule. La même morphologie, le même comportement dans des circonstaces similaires, un même regard. Pourtant, aucun rapport au niveau génétique ! Et pourtant, c'est très frappant.

Nous voilà donc avec nos chouettes chevaux, de chemins de balade en sentiers de randonnée.